Recette – Des petits sablés léopard trop Graouu !

Et si on mettait des sablés léopard Graou à la fête ?

Le rendu est si joli ! D’ailleurs on se dit (à tort) que c’est difficile à réaliser et que cela demande beaucoup de technique (que je n’ai pas). Il ne faudra finalement qu’un peu de temps devant soi. En grande novice de la cuisine, je me suis lancée dans la préparation des petits sablés aux allures sauvages et le résultat est à la hauteur de mes attentes. Beau et Bon. Un résultat Wahou et Graou !

Pour réaliser une grosse vingtaine de petits sablés léopard vous allez avoir besoin de 125g de beurre, de 250g de farine, 125g de sucre, 1 œuf, 20g de poudre d’amandes et de la poudre de cacao non sucré. Pour le matériel, vous devriez déjà avoir le nécessaire dans votre cuisine : saladier, spatule, rouleau a pâtisserie, film alimentaire étirable, un réfrigérateur et un four (évidemment).

Les couleurs du léopard

Résultat de recherche d'images pour "leopard"

Vous le voyez ce joli pelage jaune pâle marqué de taches marron clair et brun foncé en forme de rosettes ? Et bien c’est celui ci que l’on va tenter de reproduire.

Jaune pâle – Marron clair – Brun foncé

Pour réaliser ces 3 couleurs si spécifiques du pelage du léopard, nous allons nous aider de la poudre de cacao non sucré. Un seule pâte mais un dosage en cacao différent qui va nous permettre de créer un dégradé.

Dans un saladier, on vient mélanger à la spatule les 125g de beurre (beurre à température ambiante pour qu’il soit facile à mélanger), les 250g de farine, les 125g de sucre et l’œuf. La pâte ne doit pas être collante ni friable afin d’en faire une grosse boule. Si la pâte est trop collante, on ajoute de la farine. Si la pâte est friable, on ajoute du blanc d’œuf.

On vient séparer la pâte en 2 boules identiques. Puis séparer une des deux boules encore en 2 afin d’avoir 3 boules. 1 grosse et 2 petites.

Le fond et les rosettes

La plus grosse boule sera le fond du pelage. De couleur jaune pâle. Pour cela, on va incorporer les 20 g de poudre d’amandes à cette pâte que l’on va réserver au réfrigérateur enveloppée dans du film alimentaire

Les deux plus petites boules vont former les rosettes fauves. Pour cela on va incorporer 1 cuillère à café de poudre de cacao non sucré dans l’une des boules et 1 cuillère à soupe de poudre de cacao non sucré dans l’autre. Si vous trouvez que le contraste n’est pas assez prononcé, ajouter un peu plus de poudre de cacao. On doit obtenir une boule marron clair et une boule brun foncé que l’on va réserver au réfrigérateur dans du film alimentaire.

Les taches du léopard

Après une bonne dizaine de minute au réfrigérateur (la pâte, pas vous, quoique…) on va maintenant s’atteler à la confection des petites rosettes (si ça vous fait penser aux saucissons, ce n’est pas mon problème ;)). Pour cela on va d’abord prendre la pâte marron clair que l’on couper en 6 morceaux égaux. On les roule pour les transformer en petits boudins d’une vingtaine de cm long… avant de les remettre réfrigérateur.

On récupère maintenant la pâte brun foncé, que l’on va également couper en 6 morceaux égaux. Que l’on va également transformer petits boudins d’une vingtaine de cm long. En revanche, ces petits boudins là, on va venir les aplatir dans la largeur avec le rouleau à pâtisserie (je l’ai fait avec la paume de ma main, je n’ai pas trouvé le rouleau… pâtissière en carton que je suis) de façon à obtenir 6 rectangles approximatifs… très très approximatifs…

Les taches ouvertes

On récupère du réfrigérateur les petits boudins marron clair que l’on va envelopper dans les rectangles brun foncé. Dans pour plus de réalisme (on est très pro), on enveloppe pas intégralement le boudin marron clair pour faire des taches ouvertes. Comme celles du léopard.

On récupère ensuite la pâte jaune du réfrigérateur et reproduire la même étape. On coupe en 6 morceaux égaux. On les transforme en petits boudins d’une vingtaine de cm long. On vient les aplatir dans la largeur de façon à obtenir 6 rectangles approximatifs… très très approximatifs…

Le pelage

On dépose nos boudins marron clair/brun foncé dans les rectangles jaune pâle et cette fois ci, on s’applique à les recouvrir entièrement.

On superpose  les 6 boudins pour ne former qu’un seul gros boudin (tellement glam ces explications) en le roulant correctement pour solidariser tous les boudins ensemble sans bulle d’air. On l’enroule de film alimentaire et on le laisse une bonne heure au réfrigérateur.

La cuisson du léopard

Pendant que le gros boudin se solidifie au froid, on préchauffe son four à 180°C. Sur une plaque de cuisson on va réaliser une grosse vingtaine de tranches de boudin d’environ 1cm d’épaisseur. On enfourne pour 10-15 min suivant votre four.

Alors ? Léopard d’Afrique ? Léopard de Perse ? Léopard de Java ? Je vous laisse choisir votre préféré, le mien est le léopard de l’amour ^^

Graou

Marine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s