Moi, Maman d’enfants en bas âge – Mes indispensables

Au cours de ma grossesse, de mon allaitement, des premiers mois de mes bébés, j’ai réalisé ce qui m’était réellement nécessaire et indispensable de ce qui m’était accessoire ou même complètement inutile. J’ai ainsi réalisé la liste de mes indispensables de grossesse, de mes indispensables d’allaitement et celle de mes indispensables pour bébé.

Et maintenant qu’ils ont grandit ?

Jade a maintenant 3 ans (bientôt 4), cette autonomie grandissante – quand ça lui chante – et mes nerfs à rude épreuve et Marceau a 18 mois, l’énergie d »une pile Duracell et le poids d’un âne mort une fois endormie. Les sorties au restaurant, les vacances ou même une simple balade ne fait plus du tout l’objet de la même organisation. Evidemment que ces deux loustics sont de l’amour en barre et que j’en redemande encore et encore. Mais il faut aussi se l’avouer, c’était vachement moins éreintant de n’avoir à penser qu’à son mini sac à main pour sortir, partir de la maison sans faire de plan sur l’heure de retour et passer tout notre budget « loisir » en shopping chez Zara.

Alors pour garder le sourire face à toute la charge mentale d’un parent et selon les jours simplement « survivre », voici mes indispensables de maman (ça marche pour les papas, il n’y a rien dans cette liste qui nécessite d’avoir une paire de seins ou de testicules pour une bonne utilisation).

La praticité

On a tous en tête le sketch de Florence Foresti sur la poussette. Et bien cela s’applique aussi aux lits parapluie… et peut être même à d’autres éléments de puéricultures ^^ Pourtant on a bien assez de choses à penser lorsque l’on souhaite sortir avec ses enfants : est ce que l’on a pris une collation ? Le repas ? Son doudou ? Sa sucette ? Des jeux pour le restaurant ? Une bouteille d’eau ? Assez de couches ? Du liniment ? Une tenue de rechange, on ne sait jamais, si la couche déborde ? Les pyjamas, on ne sait jamais si on reste tard ? Alors, il est inconcevable de penser à prendre la manuel d’utilisation de la poussette ou du lit parapluie en plus ! Pour cela, on a opté pour la praticité avant tout. Des articles légers. Pratiques. Compacts.

Un lit parapluie léger, compact et pratique

Pour le lit parapluie – lit de voyage, on a opté pour un lit transportable. C’est à dire léger. Un lit qui se plie et se déplie d’une seule main avec bébé dans les bras et léger… 5 kg pas bien plus. Ça change tout. J’en avais parlé ici. Un lit parapluie s’est environ 10 kg pour les premiers prix… et bien le poids de votre bébé endormi sur une épaule et le sac à langer de l’autre, vous allez les sentir les 5 kg en plus… et je ne parle pas du poids post grossesse qu’il me reste à perdre ^^). Alors je suis maintenant ravie de compter comme allié les lits ultra pratiques de la marque Babybjorn et de la marque AeroMoov.  Je ne connais pas de lit aussi simple a déplier, replier et transporter.

facetune_09-07-2018-21-23-13

Une poussette légère, maniable et compacte

Quand j’étais enceinte de Jade, j’avais opté pour une poussette trio de la marque bébé confort. Je ne vais pas en dire que du mal car elle nous a été d’une grande utilité et surtout très pratique des 0 à 6 mois de nos bébés. La partie cosy (un siège auto isofix) qui se clips de la base dans la voiture au châssis de la poussette est vraiment extra ! Nul besoin de sortir son bébé de son siège, de l’attacher, le détacher… En un clips le transfert voiture-poussette est fait ! En revanche cela s’arrête là. Pourtant le trio contient également la nacelle et le hamac…. (jamais servi). On a préféré les lits parapluie tellement pratiques à l’encombrante nacelle (il faut pouvoir la mettre dans le coffre celle là !). Et pour le hamac et bien il faut dire que le châssis d’une poussette trio c’est 10kg (+4kg de cosy ou de nacelle) et encore 1m de long une fois pliée. A l’instar du lit parapluie, sur le terrain, les 5kg de trop ça se ressent. C’est pour cela que l’on a très vite opté pour des poussettes ultracompactes et légères : la très connue poussette YOYO de chez Babyzen et la poussette MINU  de chez Uppababy (Un jour j’effectuerai un article comparatif entre les deux). Pour vous donner une idée, ce sont des poussettes qui passent en bagage cabine dans les avions et moins de 7kg. On a mis une poussette dans chaque coffre de voiture (comme elles ne sont pas encombrantes) et on a même opté pour une planche à roulette (un des accessoires de la Yoyo) ce qui permet à Jade (quand les balades sont beaucoup trop longues pour elle) de se tenir debout ou assis sur une selle et d’éviter de nous casser le dos à la porter.

Processed with VSCO with a6 preset

Un sac à langer léger, lavable et esthétique

A mes débuts de maman j’avais opté pour un sac à langer de la même marque que ma poussette,  multicompartiment, partie isotherme, support à langer intégré… Au final, le sac était imposant et inesthétique. Une fois un peu d’assurance prise, j’ai finalement changé. J’ai opté pour un sac plus classique. Moins spécifique. Un sac que l’on peut tout aussi bien utiliser en cabas et mettre nos propres affaires dedans (On peut vite en avoir marre de se balader constamment avec deux sacs). J’ai flashé sur le sac cabas POMKINS « Mood Bag » ultra simple (mais personnalisable, et c’est rigolo)  en coton biologique vu sur l’eshop Le Petit Marmot.

Processed with VSCO with a6 preset

Le bien être

On choisit de prendre notre bien-être en urgence plutôt notre mal en patience. Et ça, si c’est pas une citation de trentenaire je ne sais pas ce que c’est…

Un oreiller ergonomique, le confort ça de gagné

Parce qu’être parent c’est aussi avoir des nuits inachevées, entrecoupées et se lever bien trop fatigué. Alors le confort, c’est toujours ça de gagné. Avant les enfants, nous n’avions jamais franchement réfléchit à la qualité de notre literie. Et puis, on vieillit grandit.  On a opté pour des oreillers ergonomiques (oui comme à la télé). Et ceux là sont made in France, ce sont des WOPILO. Il faut bien avouer que cela change nos nuits (et nos jours, l’effet papillon). Jo le tourne côté ferme. Et moi du côté moelleux. Un confort personnalisé juste en retournant notre oreiller. Je n’ai donc plus jamais entendu « tu m’as piqué mon oreiller ». Maintenant on a le même et on dort bien ! Peu, mais bien ^^

Processed with VSCO with a6 preset

Une séance de sport, une fois par semaine

Je me suis trouvée TOUTES, absolument TOUTES les excuses du monde pour ne pas reprendre le sport. Et quand je parle de sport je ne pense même pas forcément à chasser des baskets et courir 10 km. Non. Juste une petite séance, pourquoi pas à la maison, l’espace d’une vingtaine de minutes. Je me suis trouver des excuses et pourtant mon moral (bien plus que mon corps) en avait besoin. La première excuse étant « je n’ai pas le temps », j’ai finalement su que le manque de temps n’est rien d’autre qu’un manque de priorité. Alors même si vous n’avez (réellement) pas le temps de traverser toute la ville pour vous rendre à la séance de step de la salle de sport ou que vous n’avez pas le budget à allouer à cette activité et bien optez pour des séances à la maison. Ici j’ai commencé avec le Alexia Challenge. Un programme sportif à télécharger sur son ordinateur, son téléphone ou sa tablette et qui nous permet de suivre des entrainement d’environ 20-25 min. Au niveau du coût c’est forcément plus cher qu’un séance de footing (où il faut juste investir dans des bonnes baskets), mais beaucoup moins cher qu’un abonnement dans une salle de sport (surtout si on abandonne ! ahah !). Des baskets, un tapis de sol, deux haltères , un élastique, un ketllbell et 20-25 min de votre temps. Parfait le temps de la sieste des enfants !

Une sortie entres fille / en amoureux

A chacune de mes sorties entre copines ou en amoureux je culpabilisai. Quelle mère indigne. Je ne voulais rien rater. Ne jamais les laisser. Ne perdre aucune miette de leur évolution. Et pourtant. Pourtant la quantité d’heures n’est rien face à la qualité de celles que l’on accorde à nos enfants. On a besoin de s’accorder du temps rien que pour nous pour leur accorder du temps rien que pour nous.

Le gain de temps

On trouve déjà que l’on manque de temps pour s’accorder du temps pour soi alors ce n’est pas pour le dépenser dans des tâches vraiment pas amusante. Et là je parle de la cuisine et de tout ce que cela implique. Pour moi, évidemment. Libre à chacun de s’éclater à inventer des plats chaque soir, faire la queue en caisse de supermarché et se faire des défis à la top chef les soirs de semaine! Ici on n’est ni Mercotte ni Ducasse. On est plutôt vite fait bien fait.

Un menu à la semaine

Nul besoin de se creuser la tête tous les soirs pour savoir ce que l’on va bien pouvoir cuisiner avec un 3 patates,  2 feuilles de salade et un reste de bœuf dans le réfrigérateur ! Ici, on fait nos menus à la semaine et on doit cela à Jade et son allergie à la cacahuète (qui l’eut cru ! Je vous en parle ici). Comme Jade a une allergie, la mairie impose que nous lui préparions ses lunch box pour le repas à la cantine. Nous avions cette appréhension qu’elle se sente à part pendant le repas, à manger des pâtes pendant que ses camarades mangent des épinards (ahah), alors nous avons décidé d’imprimer les menus de la cantine et de se calquer dessus pour les repas. Au final, un gain de temps !

Les courses directement dans le coffre de la voiture

Et pour parfaite le gain de temps en semaine sur les repas, nous optons depuis des mois (des années ?) pour les courses en ligne à récupérer directement au magasin. Avec notre menu sous les yeux, on ne prend que ce dont nous avons besoin et nous ne perdons pas de temps dans les rayons !

Un robot pour nous concocter de bons petits plats

Cela ne va certainement pas plaire à tout le monde mais le robot de cuisine fait effectivement parti de mes indispensables pour gagner du temps en cuisine. Un bœuf carotte ? Une purée ? Une soupe ? Je n’ai plus qu’à éplucher et couper les fruits/légumes et mon robot se charge de la cuisson. Je ne passe plus de temps devant la plaque de cuisson à touiller frénétiquement ^^ Pour cela, je préfère nettement un robot familial plutôt qu’un robot spécifique pour les enfants. Au moins tout le monde en profite !

Des économies

Le nerf de la guerre, ce qui m’angoisse tous les mois : les finances. Je déteste me préoccuper de l’argent. Toujours faire attention aux dépenses. Pourtant c’est nos lot quotidien (ou presque). Alors on use et abuse de petites astuces pour économiser (pour mieux dépenser ^^)

Vinted, ma petite entreprise

L’application (site) Vinted n’a plus de secret pour moi. Un allié pour habiller les enfants à moindre frais. C’est simple, depuis que j’utilise Vinted, j’habille les enfants exclusivement grâce à l’argent de la revente de leurs vêtements. Les vêtements des enfants sont si éphémères, en un rien de temps le 12 mois est trop petit et le 4 ans trop juste. Alors j’ai pris l’habitude de prendre en photos les vêtements des enfants pour les revendre. Cette petite collecte (entre 400 et 600€ par an tout de même) me permet soit d’acheter moi aussi des vêtements de seconde main sur Vinted ou bien de le transférer sur mon compte pour leur acheter des vêtements neufs. Une sacrée économie. Retrouvez moi sur mon dressing vinted MISCHAG !

Tous les codes promo en 1 clic avec Wanteeed

En grande addict du shopping en ligne, j’avais pris l’habitude de taper instinctivement sur google avant de finaliser ma commande « code promo vertbaudet »… et là les tentatives infructueuses se multipliait. Depuis, j’utilise l’extension Wanteeed (j’en parle ici pour l’installation) qui permet pour chaque site internet de shopping en ligne d’obtenir le meilleur code promo !  J’ai pu avoir quelques bonnes surprises (157€ de réduction sur les rideaux de ma maison) avec cet outil ! Allez, je suis sympa, je vous parraine ici, vous gagnerez déjà 3€ dans votre cagnotte !

wanteed 3

Gagner de l’argent en le dépensant avec Igraal

Et pour terminer avec mon shopping en ligne, j’ai également découvert des applications qui déculpabilise un peu nos dépenses. L’application Igraal par exemple permet à chaque achat sur internet de récupérer un peu d’argent de nos dépenses. 1,5% sur ASOS, 1,5% sur Tape à l’œil, 3% sur les billets de sncf… et petit à petit on récupère une trentaine d’euros, c’est toujours ça de gagné !

 

Et chez vous, quels sont vos indispensables depuis que vous avez des bambins ?

Belle journée,

Marine

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s