DIY – Hôtel à insectes

A l’occasion de la journée internationale de la biodiversité, la fondation Klorane m’a lancé le défi de réaliser un DIY dans cette thématique. Et quoi de mieux pour cette journée, que de réaliser un refuge pour nos alliés du jardin !

La Journée internationale de la biodiversité est une journée internationale créée en 1993 par les Nations unies et fixée au 22 mai depuis 2000. Cette campagne mondiale, menée par l’assemblée générale des Nations unies, sensibilise les citoyens à la richesse des espèces végétales et animales sur Terre

On se lance dans la fabrication d’un hôtel à insectes uniquement à partir de bois de récupération et des petits trésors que nous offre la nature. Les hôtels à insectes permettent à nos amis les bêtes de trouver un abris chaud pour passer l’hiver et un cocon protecteur pour pondre en été. Une sorte de maison secondaire pour compléter tous les abris naturels que l’on peut trouver dans le jardin : feuilles mortes, troncs, tas de bois…

Il existe des hôtels à insectes tout prêts dans le commerce. Mais sa fabrication est l’occasion de réaliser une activité en famille, adapter les dimensions de l’hôtel à insectes à notre jardin et utiliser des matériaux de récupération. C’est parti ?

L’hôtel à insectes comme allié de notre jardin

De nombreux insectes sont nos alliés pour l’équilibre de notre jardin, ce véritable écosystème. Des alliés contre les nuisibles qui ravagent nos plantes. Et des alliés pollinisateurs pour nos arbres fruitiers et nos légumes.

L’avantage ? C’est gratuit et écologique !

Parmi les insectes auxillaires de nos jardins, on peut retrouver parmi tant d’autres : les coccinelles qui se nourrissent de pucerons, de cochenilles et d’acariens ; les chrysopes, ces petits insectes volants verts dont les larves peuvent dévorer jusqu’à 500 pucerons en 3 semaines ; les perce-oreilles qui consomment des champignons microscopiques mais également des pucerons et des oeufs de limaces ; les abeilles et les bourdons qui assurent la pollinisation des plantes ou encore les syrphes, ces mouches butineuses qui ressemblent aux guêpes mais adorent faire du sur-place au dessus des fleurs assurant la pollinisation et consommant des pucerons, notamment ceux délaissés par les coccinelles.

Finalement, on commence à les apprécier ces petits insectes.

Le matériel & le budget pour un hôtel à insectes

L’objectif de la fabrication de notre hôtel à insectes en matériaux de récupération est de maitriser son coût, de tendre vers le « aucune dépense » et donner une seconde vie à nos matériaux oubliés dans le garage ou à la cave.

Pour l’ossature de notre hôtel à insectes, je profite d’un palette que l’on avait conservé dans le garage. L’avantage d’utiliser une palette est qu’en démontant quelques planches avec un burin plat et un maillet et en utilisant quelques clous et un marteau, on peut arriver à construire la base de notre hôtel sans aucune découpe !

Si vous n’avez pas de palette, privilégiez du bois dur comme le chêne, le châtaignier ou le robinier naturellement résistant à l’humidité. Et si vous n’avez que du bois tendre sous la main comme du pin, de l’épicéa, du sapin ou du mélèze, veillez à ce que ce qu’il soit traité par autoclave, afin de conserver votre hôtel à insectes quelques saisons.

Et pour l’aménagement, on récupère tous les petits matériaux naturels : des branches, des pommes de pin, de la paille, des tiges de bambou, de l’écorce. On peut également prendre des pots en terre cuite, des briques. Tous les petits trésors que l’on croise sur notre chemin et qui feront un parfait refuge pour nos amis les insectes.

Certains éléments, comme les branches, pourront tenir sans problème dans la structure et certains devront être maintenus avec du grillage à poules (7€ les 3 mètres en magasin de bricolage). Pour l’accrocher à la structure, on a besoin d’un agrafeuse et quelques agrafes.

Vous verrez, en fonction de l’aménagement, certains insectes seront plus attirés que d’autres, nous allons y revenir plus tard.

Pour protéger son hôtel à insectes de l’humidité de la pluie et du sol, deux finitions peuvent être apportées : on peut prévoir quelques planches pour lui fabriquer un toit avec une couverture imperméable (tuile, ardoise) et surélever l’hôtel à insectes d’une trentaine de centimètres à l’aide d’un piquet (moins de 2€ en magasin de bricolage)

La structure de l’hôtel à insectes

Avec une palette, la structure de l’hôtel à insectes est déjà quasiment faite ! Pas de découpe mais un peu d’huile de coude. La première étape est d’enlever à l’aide d’un burin plat et d’un maillet, l’une des planches du plancher inférieur d’une palette (côté en contact avec le sol) en veillant à conserver les 3 cubes. Puis on reproduit cette étape pour récupérer l’une des planches du plancher supérieur (côté qui supporte les marchandises).

On vient de passer l’étape la plus difficile ^^

Lorsque l’on a réussi à désolidariser de la palette : une planche du plancher supérieur et une planche et ses 3 cubes du plancher inférieur de la palette, il suffit de les clouer ensemble. On cloue la planche (seule) du plancher supérieur sur les cubes.

On vient déjà d’obtenir la structure de base de notre hôtel à insectes.

Pour réaliser le fond de notre hôtel à insectes, on récupère une nouvelle planche sur notre palette. A l’aide d’un burin plat et d’un maillet, on récupère une planche du plancher supérieur de la palette que l’on viendra clouer sur le dos de notre structure.

Notre structure est prête.

On peut dès maintenant réfléchir à l’emplacement de notre hôtel à insectes dans le jardin

L’aménagement de l’hôtel à insectes

En fonction de l’aménagement de votre hôtel, certains insectes seront plus attirés que d’autres. Le bois entassé sera idéal pour accueillir les coccinelles ; Les pommes de pin pourront servir de refuge aux chrysopes ; Le bois percés et les tiges de bambou pourront servir d’abris aux osmies (abeilles solitaires) et aux bourdons ; les écorces de bois et les ronces pourront plaire aux syrphes et enfin les morceaux de pots en terre cuite et la paille sauront ravir les perce-oreilles et autres araignées (oh tiens, ce sont pourtant pas des insectes ^^).

Aucune indication sur la quantité de bois ou de pommes de pin à ajouter. On complète notre hôtel à insectes avec ce que l’on a sous la main. Et si vous avez plus de pommes de pin que de rondins… et bien tant mieux pour les chrysopes.

Une fois votre hôtel à insectes aménagé, on agrafe quelques morceaux de grillage à poule pour éviter que les matériaux ne tombent. Pour notre hôtel à insectes nous en avons mis devant les pommes de pin et devant les petites écorces de bois.

L’installation de l’hôtel à insectes

Orienté vers le sud pour que les insectes profitent des rayons du soleil, l’idéal est également d’installer son hôtel à insectes à l’abri du vent et de l’humidité. Sous un arbre ou dans un bosquet par exemple pour le préserver du vent et de la pluie. Et pour le protéger de l’humidité du sol et éviter que la structure se renverse, on sur-élève son hôtel à insectes d’environ 30 cm de haut en le fixant sur un piquet enfoncés dans le sol d’une cinquantaine de centimètres.

Ici, on attend plus que l’arrivée des insectes

Belle journée,

Marine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s